Main menu

Éduquer les jeunes à un usage militant des réseaux sociaux (ECPM)

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Les adolescents sont pour la grande majorité déjà bien au fait de ce que sont les réseaux sociaux et, pour une bonne partie, les utilisent déjà. En revanche, là où il y a un véritable travail d’éducation à mener, au-delà des questions des dangers et des règles de confidentialité (ce sur quoi la plupart des modules d’éducation aux réseaux sociaux se penchent aujourd’hui), c’est pour présenter aux jeunes les fantastiques opportunités d’expression qui leur sont offertes en ligne. L’idée serait donc d’insister sur les incroyables atouts du web qui sont à leur disposition, au lieu de seulement rappeler les points de vigilance de l’internaute prudent. Il faut davantage montrer aux jeunes le pouvoir de sensibilisation voire de mobilisation par les réseaux sociaux qui est à portée de clic à tout à chacun, afin d’encourager leurs propres initiatives citoyennes et les rendre ainsi pleinement acteurs des réseaux sociaux engagés !

C’est justement ce qu’a décidé de faire l’association ECPM (Ensemble contre la peine de mort, membre d’Educasol), en proposant aux collégiens et lycéens de participer à un concours national de vidéos virales engagées contre la peine de mort. Ainsi, youtubeur-se-s en herbe et jeunes prêt-e-s à relever le défi se lancent dans le projet de réalisation d’une petite vidéo enthousiaste pour l’abolition de la peine capitale. Grâce au guide pédagogique mis en place par ECPM spécialement pour le projet, les élèves apprennent comment détourner les formats des vidéos qu’ils connaissent déjà (Norman fait des vidéos, Tops, Lip Dub, Bloqués,…) pour parler et faire parler de l’abolition sous un ton nouveau. En garantissant qu’un des gagnants au concours aura été directement désigné par le nombre de vues de la vidéo, le concours initie les jeunes à l’utilisation virale militante des réseaux sociaux. Les vidéos des participants seront toutes référencées sous le hashtag titre du projet : #CausonsAbolition et deviendrons donc ensuite une sorte de MOOC abolitionniste créé par et pour les jeunes.

ECPM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FacebookTwitterRSS