Main menu

Développer la formation professionnelle (Gillier)

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

La question se pose, de la formation des usagers des outils numériques. Le CESE, dans son avis Les nouveaux rapports industrie/services à l’heure numérique, propose de « systématiser la découverte de l’informatique et des outils numériques dès l’école primaire et dans le secondaire, pour tous les élèves (filles et garçons) dans le but de construire dès l’école une culture générale du numérique » et d’en prendre les moyens. Mais le développement du numérique entraine des besoins en compétences nouvelles ou modifiées sur le plan professionnel, ce qui interroge la politique et l’offre de formation.

Les besoins sont stratégiques. Selon l’enquête annuelle 2016 de Pôle emploi sur les besoins de main d’œuvre, derrière les aides à domicile, les métiers d’ingénieurs, cadres études R&D et informatique sont ceux les plus en tension soit du fait de «profil inadéquat» (82%), soit de «pénurie de candidats» (74%). Le CESE, dans ce même avis, propose de «veiller, dans l’enseignement technologique et universitaire, à la formation aux nouveaux métiers du numérique». Les entreprises sont également concernées dans leur politique de GPEC et de recrutement.

C’est pourquoi le CESE propose de mobiliser « l’ensemble des observatoires de branches et des OPCA pour identifier les évolutions du travail et des qualifications… ». Besoins des particuliers et besoins professionnels ne sont pas de même intensité et n’appellent pas totalement les mêmes contenus de formation, mais ils relèvent de la même nécessité d’une culture du numérique et les moyens de la formation professionnelle seraient bien complémentaires à ceux de l’éducation.

Gillier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FacebookTwitterRSS